Les Monards, inventaire du patrimoine

monards

Le port du village des Monards se situe sur la rive droite de la Gironde, à 16 kilomètres de son embouchure. Un « monard » désignerait un marais ou un étang dont l écoulement canalisé alimente un moulin. Le site se caractérise par la jonction de deux cours d'eau, le Rambaud et la rivière de Chauvignac. Les Monards serait utilisé comme port depuis le 16ème siècle. C'est ne 1841 que sont projetés les premiers aménagements portuaires. L'essentiel des travaux est effectué entre 1845 et 1849.

Aujourd'hui, les Monards accueillent un port à sable, qui remplace ceux de Port Maubert et Mortagne, et connaissent une certaine activité. Le port abrite une majorité de petits bateaux de plaisance.

Le port des Monards est fourni par deux cours d'eau qui se rejoignent ; le port d'échouage a donc deux branches. La branche principale, située à l'ouest, qui est terminée par le pont de la route départementale 145, construit en 1825. Elle mesure 270 mètres de long. La branche secondaire, située à l'est, a une longueur de 150 mètres : elle dessert la minoterie Chevalier. Les branches ont une largeur de 20 mètres en tête et 5 mètres au plafond, leur profondeur est d'environ 4 mètres 50.

La physionomie du port a peu changé. Les deux branches sont aménagées grâce à des perrésperré
Mur, revêtement en pierres sèches ou en maçonnerie qui protège et renforce un ouvrage
, des appontements en bois et des bollards bollard
Bitte d'amarrage
en pierre de forme quadrangulaire sont installés sur toutes les rives. Dans la branche principale, sur la rive ouest, est située une calecale
Partie d'un quai en pente douce, prévue pour le chargement, le déchargement, le halage des bateaux
, sans doute ancienne, mais aujourd'hui modernisée et cimentée. Sur la même rive, à proximité de l'écluse, subsiste un ancien appontement en bois et une cale de carénage cale de carénage
Partie d'un quai en pente douce, prévue pour entretenir et nettoyer la partie immergée d'une coque de bateau
qui est aménagée en aval du pont. L'écluse de chasseécluse de chasse
Ouvrage aménagé entre deux plans d'eau de niveau différent pour permettre de chasser les dépôts limoneux d'un plan d'eau supérieur dans un plan d'eau inférieur
moderne, bâtie en béton et pals fer avec des vantaux en bois, est bâtie en amont du pont.