Ecluse de chasse (suivie d’un bassin de retenue)

Saujon, Le Ribérou

L’écluse de chasse est située en tête du port, entre le perré de la rive nord et le quai de la rive sud. Un bassin de retenue qui occupe le lit de la Seudre non navigable, jusqu’à Saujon, succède à l’écluse de chasse. Dans le bassin de retenue des perrés en moellons prolongent, sur quelques mètres les murs en retour de l’écluse. Celle-ci forme un pont sur lequel passe une route. Le pont-écluse se compose de deux piles, formant trois arches, abritant chacune deux vannesvanne
Dispositif mobil permettant à volonté d’intercepter ou de laisser libre le passage de l’eau d’un barrage, d’une écluse
. Du côté amont de l’écluse, les piles ont des arrière-becsarrière-bec
saillie d’une pile de pont, du côté de l’aval, destinée à faciliter l’écoulement de l’eau
demi-circulaires. Les trois bandeaux sont en tas de charge et se terminent par des agrafes.
L’écluse se termine par une corniche reposant sur des modillons. La corniche suit la forme des arrière-becs. Au sommet de l’écluse est fixée une balustrade métallique qui prend également la forme demi-circulaire des arrière-becs. Cette balustrade est encadrée de deux moulures en pierre.
L’écluse de chasse et ses murs en retour aval et amont sont en pierre de taille maçonnée. L’appareil est moyen et régulier, à l’exception du couronnement des murs en retour qui ont un appareil grand et régulier.
Le mur en retour amont nord est moins haut que celui de la rive sud. Un petit parapet en moellons blancs maçonnés de construction récente le surmonte.
L’écluse de chasse est équipée de vannes métalliques dont les crémaillères modernes sont visibles.

Adresse : Rive sud, côté amont

Datation : l’écluse dans sa forme actuelle a été bâtie entre 1868 et 1869. Le bassin de retenue date de 1847 (adjudication) – 1853 (fin des travaux).
La première écluse de chasse
Ouvrage aménagé entre deux plans d’eau de niveau différent pour permettre de chasser les dépôts limoneux d’un plan d’eau supérieur dans un plan d’eau inférieur du Ribérou est construite vers 1825 à l’emplacement d’un ancien moulin à marée
Moulin mû par l’énergie hydraulique. Lors des travaux de 1839-1842, le terre-plein de l’écluse est aménagé pour permettre le passage des véhicules. Entre 1847 et 1853, l’écluse est agrandie pour obtenir des chasses plus importantes et le bassin de retenue est creusé, les murs en retour sont également construits pour raccorder l’écluse de chasse au perré
Mur, revêtement en pierres sèches ou en maçonnerie qui protège et renforce un ouvrage et au quai. Elle est ensuite restaurée en 1865, puis totalement reconstruite entre 1868 et 1869.

Dimensions : la largeur de l’écluse est de 10 mètres 50, ses vannes ont chacune une largeur d’1 mètre 50. Le bassin de retenue a une longueur de 700 mètre, sa largeur moyenne est de 30 mètres.